Catégories
Rodage

Sauvegardes

A priori, ce billet de test — pour essayer l’extension Markdown ajoutée dans WordPress — est incongru et je pensais le supprimer.
Or, tous ceux qui voyagent éprouvent le besoin de s’assurer que les données brutes de leur périple sont préservées (…un exemple célèbre — à mes yeux — est la perte du quatrième carnet de Dans le nuit et le vent de Patrick Leigh Fermor, carnet heureusement retrouvé après son décès et désormais disponible au format ePub, Dans la nuit et le vent : La route interrompue).

Avec nos outils numériques (…n’en déplaise à Sylvain T.), un iota de connexion (4G), ces risques diminuent avec des apps comme Day One ou la sauvegarde régulière de nos notes de voyage sur un Cloud.

C’est à parti de mes propres notes1 dans Day One et des photos prises avec mon iPhone que je vais nourrir ancr.es.

C’est pourquoi je conserve ce duplicata du billet que j’ai rédigé naguère dans urbanbike, billet du 8/8/2020…!

Le billet original…

Je n’ai pas eu à m’interroger longtemps avant d’écrire ce court billet, c’est un tweet qui m’a amusé (…et détendu car éloigné des nouvelles catastrophiques de la planète et de ceux qui nous gouvernent…).

Du coup, j’ai recherché ici même ce que j’avais écrit naguère pour 01.net et suis retombé sur ce billet : Stockage 2001, une chronique ancienne mais toujours d’actualité.

Depuis, j’ai enregistré tous les contenus préalablement zippés des centaines de CDROM, Bernoulli et DVD sur un premier disque dur de forte capacité que j’ai dupliqué sur plusieurs autres disques, histoire de conserver des copies fiables.

En revanche, j’avais déjà recyclé depuis des années les CD qui permettaient de livrer nos documents au flasheur2, ce que nous nommions alors nos « Juges de Paix » et qui n’étaient qu’une copie des fichiers de nos missions.

Même si j’ai fermé notre entreprise en 20143, pris ma retraite en 20174, je conserve l’historique de notre activité passée depuis 1984 ainsi qu’une machine capable encore d’accéder à ces archives (un MacBook Pro de 2009).

Ce n’est pas du fétichisme (!!), cela m’a déjà permis de rendre service à un nouveau responsable de la fabrication5 de l’un de nos anciens clients, son prédécesseur ayant supprimé par erreur (j’imagine !) toutes les archives numériques lors de son douloureux licenciement.

Plus prosaïquement de faire remonter des épisodes vécus alors à toute vitesse entre plusieurs missions simultanées !

Maintenant, nos archives tiennent peu de place. Leur prochaine occurrence prendra place sur deux ou trois gros SSD et basta.

reduc-450

Comment ça c’est le binz…?!

Ultime conseil ? Sauvegardez sur plusieurs supports physiques en plus du cloud…! L’un de ces derniers entreposé dans un autre lieu si possible…


  1. lire ce billet sur Day One 

  2. urbanbike | Maquettes et sources numériques  

  3. urbanbike | Décompression | 6 

  4. urbanbike | Décompression | 8 

  5. Bon, j’ai peu apprécié de me faire incendier par le nouveau détenteur du poste et encore moins l’absence d’un moindre merci à l’issue de ma restitution des PDF demandés…!